"UN SOIR POUR SORTIR DU NOIR"

Prière PrécédentePrière Suivante

SOIREE DE LOUANGE DU 20 MARS 2015


Marie
PRIERE : « Qui pourra taire ma prière ? »

T’ouvrir la porte de mon cœur,
c’est ma plus grande volonté Seigneur.
Mais parfois je Te claque la porte au nez !
Je Te fais comprendre que ce n’est pas le moment.
Parfois, j’hésite à dire aux autres
que Tu fais partie moi,
Ou bien je le dis mais pas trop fort, sans assumer.
Les regards, les jugements des autres
peuvent m’éloigner de Toi.
Pourtant, personne ne peut faire taire
cette prière qui monte au fond de moi.
Personne ne peut entendre ce cœur à cœur,
sauf Toi Seigneur
Tu connais tout de moi,
Tu connais la moindre de mes pensées.
Et ce soir, je T’offre mon cœur,
je T’offre toutes mes pensées,
je dépose tout devant Toi
et je reste là, simplement là, en Ta présence ;
une douce présence qui réchauffe,
qui tient compagnie,
une présence discrète mais bien là ;
une présence presque imperceptible,
aussi légère que le souffle du vent.
Je voudrais simplement rester là avec Toi,
qui es là dans le secret,
rester à genoux quelques instants et T’adorer.

Évangile de Jésus Christ selon Saint Jean 7,1-2 10,25-30.

Après cela, Jésus parcourait la Galilée : Il ne voulait pas parcourir la Judée car les Juifs cherchaient à le tuer. La fête juive des Tentes était proche. Lorsque Ses frères furent montés à Jérusalem pour la fête, Il y monta Lui aussi, non pas ostensiblement, mais en secret.
Quelques habitants de Jérusalem disaient alors : « N’est-ce pas Celui qu’on cherche à tuer ?
Le voilà qui parle ouvertement, et personne ne Lui dit rien ! Nos chefs auraient-ils vraiment reconnu que c’est Lui le Christ ? Mais Lui, nous savons d’où Il est. Or, le Christ, quand Il viendra, personne ne saura d’où Il est. »
Jésus, qui enseignait dans le Temple, s’écria : « Vous me connaissez ? Et vous savez d’où Je suis ? Je ne suis pas venu de Moi-même : mais il est véridique, Celui qui m’a envoyé, Lui que vous ne connaissez pas. Moi, Je Le connais parce que Je viens d’auprès de Lui, et c’est Lui qui m’a envoyé. »
On cherchait à L’arrêter, mais personne ne mit la main sur Lui parce que Son heure n’était pas encore venue.

A force de chercher à se représenter Dieu, ne risque-t-on pas de L’enfermer dans des images toutes faites et de ne plus Le percevoir au quotidien ?

Peut-être que ces derniers temps, je n’ai pas su voir les signes de Dieu dans ma vie …


PRIERE : « Je ne peux imaginer »

Seigneur, je ne peux imaginer la souffrance
que Tu as portée sur la croix.
Moi je me plains sans arrêt,
je crie vers Toi,
je T’accuse d’être responsable de ma peine
ou de ne rien faire pour la soulager ;
je suis bien souvent égoïste
et je ne pense qu’à ma souffrance
sans réaliser un instant
que Toi aussi Tu as connu la souffrance.
Et quand j’y pense,
je ne peux imaginer la douleur que Tu as ressentie,
cette agonie pour me sauver.
Je T’accuse d’être absent
sans voir que Tu es toujours là
et que c’est moi qui m’éloigne de Toi.
Ouvre mes yeux Seigneur à Ta présence.
Que je Te voie,
que je soie plus attentif
aux clins Dieu que Tu m’envoies
qu’aux peines dont Tu n’es pas responsable.
Que je puisse Te connaître en vérité
et reconnaître Tes bienfaits dans ma vie.

Retour