"UN SOIR POUR SORTIR DU NOIR"

Prière PrécédentePrière Suivante

SOIREE DE LOUANGE DU 21 AVRIL 2017


Image17
PRIERE

Seigneur Jésus Ressuscité, par Ta vie, Ta mort et Ta résurrection, Tu as saisi la main de l'homme et de la femme pour les arracher à leur détresse et les entraîner vers le Père, dans la force de l'Esprit Saint.
Tu es toujours avec nous jusqu'à la fin des temps. Nous croyons en ta présence, invisible et réelle, silencieuse et efficace. Tu pardonnes nos faiblesses, renouvelles notre foi Envoie-nous et consacre-nous au salut de tout homme.
Nous sommes Ton Eglise : cette communauté que tu sauves et par laquelle tu fais signe au monde pour qu'il réponde à ton Amour Eternel.
Envoie sur nous Ton Esprit Saint ! Qu'il nous apprenne à Te chercher, comme Marie Madeleine, parce que nous T'aimons, à te trouver dans les Ecritures, comme les disciples d'Emmaüs, et à Te recevoir comme Pain rompu pour notre vie; à te redire que nous T'aimons, comme Pierre, chaque fois que nous avons peur de te reconnaître dans les autres, spécialement dans les plus pauvres.
Que Ton Esprit nous communique ton souffle de Résurrection et de Pardon, de Guérison et de Communion en faveur de tout homme !
Arrache-nous à nos instincts de mort et d'agressivité, à nos tentations de désespérer ou de capituler devant le mal.
Fais de Ton Eglise une communauté vivant réellement de l'Amour et de l'Espérance dont elle doit rendre compte.
Rends-nous audacieux pour témoigner de Toi, pour t'annoncer à tous !
Toi, le Vivant qui fait vivre pour les siècles des siècles. Amen

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 21,1-14

En ce temps-là, Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade, et voici comment. Il y avait là, ensemble, Simon-Pierre, avec Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), Nathanaël, de Cana de Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses disciples.
Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous aussi, nous allons avec toi. » Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, cette nuit-là, ils ne prirent rien.
Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui. Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? » Ils lui répondirent : « Non. » Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons.
Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau. Les autres disciples arrivèrent en barque, traînant le filet plein de poissons ; la terre n’était qu’à une centaine de mètres.
Une fois descendus à terre, ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain. Jésus leur dit : « Apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre. » Simon-Pierre remonta et tira jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré. Jésus leur dit alors : « Venez manger. » Aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu ? » Ils savaient que c’était le Seigneur. Jésus s’approche ; il prend le pain et le leur donne ; et de même pour le poisson.
C’était la troisième fois que Jésus ressuscité d’entre les morts se manifestait à ses disciples.
Les pécheurs ne trouvent plus de poissons, comme il nous arrive de ne plus trouver la voie vers le Seigneur. Ils ont persévéré et fait confiance à un inconnu et cela a conduit à une pêche fructueuse. Seigneur, aide-moi à ne pas désespérer et à suivre les signes que tu laisses sur ma route.

PRIERE

Seigneur, accorde-moi aujourd’hui cette grâce que rien ne puisse troubler ma paix en profondeur, mais que j’arrive à parler joie, prospérité, à chaque personne que je vais rencontrer, pour l’aider à découvrir les richesses qui sont en elle.
Aide-moi aussi, Seigneur, à regarder ta face ensoleillée, même en face des événements difficiles : il n’en est pas un qui ne puisse être source de bien encore caché.
Donne-moi, à toute heure de ce jour, d’offrir un visage joyeux et un sourire d’ami à chaque homme, ton fils et mon frère.
Donne-moi un cœur trop large pour ruminer mes peines, trop noble pour garder rancune, trop fort pour trembler, trop ouvert pour le refermer sur qui que ce soit.
Seigneur, je te demande ces grâces pour tous les hommes qui luttent aujourd’hui afin que diminue la haine et que croisse l’Amour.
Ouvre nos yeux à l’Invisible pour que rien n’arrive à ébranler l’optimisme de ceux qui croient en Toi et qui croient en l’Homme, qui espèrent en Toi et espèrent en l’Homme.

Retour